Pourquoi un rachat de crédit peut-il être refusé ?

Un rachat de crédit comme tout prêt est susceptible de vous être refusé. Le processus est le même que pour tous les crédits, il est donc soumis à une étude de votre dossier. Les raisons qui peuvent amener une banque ou un établissement de crédit à refuser un crédit sont nombreuses. Il existe des solutions pour contourner ce problème. Nous allons vous expliquer comment procéder.

Document Problème
© Istock

Quelles sont les raisons pour lesquelles votre rachat de crédit est refusé ?

 Quand vous faites votre demande, sachez que votre rachat de prêt peut être refusé, la procédure est la même que pour un crédit classique. Il faut tout de même identifier le motif du refus si le rachat est impossible.

Les raisons pour lesquelles un établissement de crédit ou la banque est en droit de refuser un dossier de rachat de crédit sont variées. Il faut alors demander des explications précises à l’organisme ou à la banque. Il faut cependant que vous sachiez que l’établissement n’est pas tenu de motiver et de justifier son refus.

Voici quelques raisons qui peuvent pousser l’établissement bancaire ou de crédit à refuser votre rachat de prêt :

  • Si vous êtes fiché au FCC, Fichier Central des Chèques ;
  • Si vous êtes fiché au FICP, Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers ;
  • Si vous avez un taux d’endettement vraiment trop élevé, pour rappel celui-ci ne peut dépasser 30 % de vos revenus. Même le rééchelonnement de vos crédits ne peut parfois être suffisant pour faire baisser le taux, c’est le cas des personnes endettées à 70 % par exemple ;
  • Si vous avez un reste à vivre qui est considéré comme insuffisant par rapport à la composition de votre famille ;
  • Si vous êtes en conflit pour une raison ou une autre avec l’organisme prêteur ;
  • Si vous êtes sans emploi ou que vous ne correspondez pas aux critères d’admission de l’établissement bancaire ou de crédit ;
  • Si vos revenus ne sont pas fixes et que vous pouvez perdre du pouvoir d’achat ;
  • Si vous avez un âge auquel l’organisme refuse de prêter ;
  • Si vous montrez que vous avez du mal à gérer vos comptes correctement ou que vous avez tendance à dépenser trop.

Ces différents critères changent d’une banque à l’autre et selon la conjoncture économique du moment.

Refuser Souscription
© Freepik

Le refus d’un rachat de crédit en l’absence de garanties suffisantes

Si la banque ou l’organisme prêteur pense que vous présentez un dossier à risque, il peut parfaitement refuser de valider votre demande.

Il peut alors vous demander surtout si c’est votre banque de prendre une hypothèque sur le bien de vos parents. Dans ce cas, il est nécessaire d’obtenir l’accord de vos frères et sœurs. Si vous ne le pouvez pas parce que vos parents ne possèdent pas de bien ou ne le souhaitent pas, vous ne pourrez pas obtenir votre prêt.

Bon à savoir : quand vous demandez un rachat de crédit, vous êtes motivé par le fait de souhaiter sortir d’une impasse ou d’une situation difficile, dans ce cas, il est donc recommandé d’effectuer cette demande avant d’avoir des incidents sur votre compte et dans le remboursement de vos crédits. Il est indispensable de faire preuve de sérieux et de bien gérer vos frais. Une mauvaise gestion de votre compte bancaire peut être à l’origine du refus.

Votre rachat de crédit a été refusé : que pouvez-vous faire ?

Facture Impayé Courrier
© Istock

Si votre banque et les établissements de rachat de crédits que vous avez contactés vous ont refusé le regroupement que vous avez demandé, il vous reste encore une solution : faire appel à un courtier spécialisé en rachat de crédit ou à un IOB, Intermédiaire en Opérations Bancaires. Choisissez un courtier mandaté par plusieurs banques et établissements. Il a l’habitude de négocier avec ces entités et il vous donnera de précieux conseils pour tenter ensuite de faire passer votre dossier. C’est une solution à envisager quand votre dossier est épineux.

Il s’agit pour lui aussi de se tourner vers les bons interlocuteurs, ceux qui sont susceptibles de prendre en charge votre dossier et de vous accorder ce regroupement de crédits. Fort de son professionnalisme, de sa bonne connaissance du secteur et de ses relations privilégiées, il est tout à fait à même de vous venir efficacement en aide. Il est préférable de se tourner vers cette solution plutôt que de déposer hâtivement un dossier de surendettement à la Banque de France.

Il est également possible de vous tourner vers d’autres organismes de rachat de crédit ou établissements bancaires. En effet, le rejet n’est pas une fatalité. Les critères d’acceptation varient d’un organisme à l’autre et ils peuvent parfaitement changer avec le temps.

Bon à savoir : si l’organisme prêteur rejette votre dossier parce qu’il juge que celui-ci n’offre pas les garanties requises, il ne peut alors vous facturer aucuns frais de rachat de crédit. Cette interdiction est actée par la loi MERCEF du 11 décembre 2011. Si vous avez eu une facturation pour ce dossier et uniquement pour celui-ci, vous devrez faire une demande de remboursement le plus rapidement possible. Comme la loi est très claire à ce sujet, l’organisme devra s’exécuter.

 Si vous êtes dans une situation très délicate

Relevé Banque Swift
© Istock

Comme nous le disions au-dessus, il est préférable d’agir très rapidement, voire même en amont avant que votre situation soit trop grave. Sachez toutefois que même si vous êtes interdit bancaire vous pouvez prétendre à un regroupement de crédits. Il faudra cependant régulariser la situation sans attendre avec l’organisme qui a demandé que vous soyez fiché. Vous pouvez identifier le responsable en vous adressant directement à la Banque de France.

Si vraiment, vous êtes dans une situation financière beaucoup trop compliquée et que vous ne pouvez pas faire face au remboursement de vos crédits ou de vos dettes, il vaut mieux :

  • Attendre que votre situation financière soit plus stable, c’est le cas par exemple, à la suite d’un licenciement, si vous savez que vous allez retrouver du travail, et déposer ensuite un dossier de demande de rachat de crédit auprès du même organisme. Sachez que le délai entre deux demandes doit être d’au moins six mois.
  • Déposer un dossier de surendettement à la Banque de France qui passera votre dossier devant une commission qui peut rééchelonner vos dettes ou les effacer en partie.

À lire aussi :

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.