7 conseils pour réussir en auto-entreprise

Le statut d’auto-entrepreneur, aussi appelé micro-entrepreneur, est idéal pour ceux qui souhaitent exercer leur activité professionnelle en tant qu’indépendant. Toutefois, cette autonomie peut parfois se transformer en solitude et en isolement et des informations peuvent vous échapper, ce qui mène à des erreurs et à des blocages.

Voici donc nos sept conseils pour réussir en auto-entreprise.

Réussir En Auto Entreprise
© istock

Assurez-vous que le statut est fait pour vous

L’auto-entreprise est un statut simplifié pour la création d’une société. Elle se crée avec des démarches peu nombreuses et a l’avantage pour vous de ne payer de charges que lorsque les revenus dépassent un certain seuil. L’auto-entreprise n’a toutefois pas que des avantages. Elle limite le chiffre d'affaires annuel par exemple.

Ainsi, pour une auto-entreprise de vente de services, la limite à ne pas dépasser est de 70 000 euros par an. Si ce seuil est dépassé, un changement de statut peut être nécessaire, ce qui n’est jamais facile. Il faut donc vous assurer que ce statut convient bien à votre activité et aux revenus que vous attendez.

Au-delà de l’aspect financier, sachez aussi que l’auto-entreprise nécessite une certaine solidité de la part de son créateur. Celui-ci doit être endurant, persévérant, autonome et débrouillard. Il y a, en effet, souvent des problèmes à régler et vous devrez le faire en solitaire la plupart du temps. L’auto-entreprise est donc plus qu’un simple statut de société, c’est aussi un mode de vie, une philosophie à adopter. Ne vous lancez qu’après mûre réflexion et seulement si vous êtes convaincu que ce statut vous convient.

Faites-vous aider et conseiller

Lorsque vous essayez de lancer votre activité en tant qu’auto-entrepreneur, vous pouvez rencontrer de nombreuses difficultés. Il peut s’agir d’un blocage administratif, d’un manque de financement, d’un blocage dû à la discrimination ou de problèmes de toute nature. Dans ce cas, n’hésitez pas à vous faire aider et conseiller par des organismes compétents et des personnes expérimentées.

En plus des aides en financement comme les crédits à taux réduit ou ou gratuit NACRE, des organismes peuvent vous accompagner en vous formant et en vous conseillant. Il s’agit, par exemple, de l’Agence pour la création d’entreprises (APCE), les chambres des métiers et de l’artisanat ou encore les chambres de commerces et d’industrie.

A ne pas manquer :  Ouvrir plusieurs comptes professionnels : bonne ou mauvaise idée ?

Sachez également que des associations spécialisées peuvent vous venir en aide. C’est le cas de l'Adie, une association solidaire qui promeut le droit de chacun à entreprendre. Présente sur le terrain depuis 30 ans, l’association travaille pour une économie inclusive et peut vous apporter une aide financière pouvant aller jusqu’à 12 000 € et vous accompagner dans la concrétisation de votre projet avec un suivi personnalisé et gratuit.

Conformez-vous à la réglementation

Avant de vous lancer, vous devez vous renseigner sur tous les aspects légaux et réglementaires concernant la création et le fonctionnement d’une auto-entreprise. Si vous êtes salarié et que vous souhaitez lancer une auto-entreprise comme activité complémentaire, vous devez respecter certains devoirs envers votre employeur. Si vous êtes salarié à temps plein, vous devez demander l’autorisation de l’employeur avant de lancer votre entreprise. Si vous êtes à temps partiel, il suffit de l’en informer.

Sachez également que vous n’avez pas le droit de faire de la concurrence à votre employeur. L’activité de votre auto-entreprise doit donc être différente de votre activité salariée. Enfin, vous n’avez bien évidemment pas le droit de travailler pour votre auto-entreprise pendant les heures de travail salarié.

Lancez-vous en douceur

Une fois votre auto-entreprise créée, il est temps d’entamer votre activité. En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes prestataire de services ou vendeur de produits. Dans tous les cas, votre réussite dépend de votre capacité à capter, puis retenir la clientèle.

Pour ce faire, vous devez vous lancer en douceur. Au lancement de votre activité, privilégiez la qualité du travail à la quantité. N’acceptez que les commandes que vous êtes sûr de pouvoir réaliser à la perfection. Ainsi, vous séduisez vos premiers clients qui, avec le bouche-à-oreille et les avis sur internet, vous attireront sans doute d’autres clients. En vous lançant doucement, vous évitez aussi une charge de travail trop importante et source de stress.

Entretenez et améliorez vos compétences

Pour rester efficace et fournir des prestations de qualité, vous devez entretenir vos compétences et améliorer vos connaissances dans votre domaine d’activité. C’est là que beaucoup d’entrepreneurs rencontrent des difficultés. Avec la charge de travail, le stress et les préoccupations administratives, il se peut que vous ayez du mal à trouver le temps ou l’énergie pour continuer à vous former. C’est pourtant indispensable, voire vital pour votre auto-entreprise.

A ne pas manquer :  Les avantages et inconvénients d'une société anonyme en Suisse

Participer à des formations en présentiel ou à distance vous permet aussi de vous tenir au courant de l’actualité de votre domaine d’activité et de faire de nouvelles connaissances qui peuvent permettre de concrétiser des collaborations. N’oubliez pas non plus de vous former aux aspects réglementaires, administratifs et fiscaux. Ces compétences sont nécessaires pour la bonne gestion de votre auto-entreprise. Vous pouvez vous y former sur le portail Auto-Entrepreneur ou auprès d’organismes privés. Pour financer vos formations, vous pouvez avoir recours à votre compte personnel de formation ou CPF.

Tenez une comptabilité rigoureuse

Devenir micro-entrepreneur est une façon d’accéder rapidement à une activité professionnelle indépendante. Mais cette indépendance ne vous libère pas de toute obligation. Vous devez, en effet, tenir une comptabilité rigoureuse, lister vos charges et dépenses, tenir un livre des recettes et le garder à jour. Ces tâches, bien que parfois fastidieuses, vous permettent de vous conformer à la réglementation, mais aussi d’avoir une bonne visibilité sur votre activité.

Calculs Seuil Auto Entreprise
© istock

Restez compétitif

La réussite de votre auto-entreprise dépend principalement de vos compétences et de votre capacité à séduire le client. Pour rester compétitif et attirer une clientèle suffisante pour la viabilité de votre entreprise, vous devez respecter certains principes. Pratiquez des prix justes qui vous permettent de faire des bénéfices sans faire fuir les clients. Investissez dans votre activité en utilisant une partie des recettes pour renouveler régulièrement votre matériel. Un équipement récent et de qualité permet de travailler plus efficacement et de proposer des produits et des services de meilleure qualité, ce qui ne manquera pas de plaire à votre clientèle.

Enfin, développez vos réseaux, car c’est un des principaux leviers de compétitivité. Pour ce faire, utilisez les réseaux sociaux, mais sans vous y cantonner, rendez-vous aussi aux événements concernant votre activité pour vous y faire connaître.

À lire aussi :