Entreprise : 5 questions à se poser avant de s’associer

Pour mener à bien votre projet entrepreneurial, vous souhaitez vous associer ? Avant de renoncer à votre indépendance, il est indispensable de vous poser les bonnes questions. Pour quelles raisons souhaitez-vous trouver un associé ? Et quel profil recherchez-vous ? On fait le point ensemble.  

Entreprise s'Associer

Qu’est-ce que ça signifie de s’associer en entreprise ?

L’article 1832 du Code civil définit les associés comme les personnes qui partagent les bénéfices d’une entreprise. Elles sont liées à elle par un contrat. Il peut s’agir de personnes physiques ou morales. Dans tous les cas, elles contribuent au capital social de la société de différentes manières : par l’argent (apport en numéraire), en nature ou en brevet et savoir-faire (industrie).

Les associés signent les statuts de l’entreprise. Ils touchent des dividendes en cas de distribution par l’entreprise. Et ils sont responsables des pertes le cas échéant. Enfin, pour quitter leurs responsabilités, ils doivent céder leurs parts.

Question 1 : Etes-vous prêt à faire des compromis ?

S’associer avec quelqu’un est une décision qui ne doit pas être prise à la légère. En quelque sorte, il s’agit d’une union qui implique des conséquences. Comme dans un mariage, les décisions devront être prises en commun. Vous devrez toujours prendre en compte l’avis de votre associé. Cette concertation peut parfois être source de conflits. Vous devrez donc être capable, l’un et l’autre, de faire des compromis et des concessions.

Alors, êtes-vous prêt à vous marier ou préférez-vous rester en solo ? Certains entrepreneurs décident de s’associer pour ne pas être seul. Ils pensent que cela sera plus facile de parcourir un chemin semé d’embûches et de surmonter les épreuves. Certes, cela permet de faire avancer un projet plus efficacement et de se motiver mutuellement. Mais, il ne faut pas que ça soit votre raison principale. Si vous avez besoin d’un soutien dans votre activité professionnelle, il vaut mieux vous tourner vers un coach ou un entrepreneur aguerri qui pourra vous délivrer des conseils.

Question 2 : Avez-vous les mêmes objectifs professionnels que votre futur associé ?

Il ne suffit pas de s’associer avec une personne de votre entourage pour que votre projet d’entreprise soit une réussite. Un ami dans la vie civil n’est pas forcément un bon associé. Par ailleurs, évitez de vous associer en famille ou en couple. Généralement, il ne s’agit pas de la meilleure option. La vie personnelle a tendance à interférer dans l’entreprise, ce qui peut porter préjudice à la bonne gestion de votre affaire. Il vaut mieux s’associer avec des personnes moins proches pour pouvoir dissocier votre vie familiale de votre projet entrepreneurial.

Le plus important pour s’associer est d’avoir la même vision de l’entreprise et de poursuivre des objectifs communs. Autrement dit, il s’avère indispensable d’être sur la même longueur d’ondes pour que l’association fonctionne. Si votre projet entrepreneurial est celui de votre vie, votre futur associé ne doit pas avoir l’ambition de revendre l’entreprise dans quelques années. L’idée est alors d’avancer ensemble dans la même direction.

Avant de commencer votre activité, assurez-vous d’avoir les mêmes objectifs que ce soit à court, moyen ou long terme. Le cas contraire, la discorde pourrait vite s’immiscer dans votre union professionnelle.

Question 3 : Comment souhaitez-vous répartir les rôles ?

Avant de trouver un associé, vous devez déterminer son degré d’engagement personnel. En clair, qu’attendez-vous de lui ? Déterminez son rôle : leader, suiveur, co-décisionnaire. Il est indispensable de répartir les rôles dès le départ, en fonction des expériences de chacun. S’associer ne s’improvise pas.

Vous pouvez rechercher un associé investisseur ou un associé opérationnel. Dans le second cas de figure, il est important de choisir un associé qui possède des compétences complémentaires aux vôtres, avec une expérience solide en la matière.

Une fois que vous aurez fait le point sur vos attentes, prenez connaissance du parcours de votre futur associé. Pour cela, entretenez-vous avec d’anciens collègues, par exemple. Si vous devez être complémentaire, soyez certain qu’il s’agit de la bonne personne, et que vous pouvez lui faire confiance. Généralement, il vaut mieux choisir un professionnel avec qui vous avez déjà collaboré. Ainsi, vous avez travaillé ensemble, connu des échecs et des succès, et vous connaissez les forces et faiblesses de chacun. En ayant les bases, cela permet de mieux s’organiser.

Question 4 : Etes-vous prêt à partager les parts ?

Pour attirer des investisseurs potentiels, chacun des associés doit apporter des fonds personnels. Cela suppose donc une implication financière. Il y a aussi la question qui fâche, à savoir êtes-vous prêt à partager les parts ? En effet, en cas d’association, il est évident que vous devrez vous déposséder d’une partie de votre entreprise. Chaque associé devra alors avoir sa « part du gâteau ».

Si vous n’avez pas envie de vous défaire d’une part de votre entreprise, il vaut peut-être mieux embaucher plutôt que de s’associer. Vous resterez alors le seul maître à bord si un salaire suffit pour obtenir les compétences recherchées. Un très bon salarié peut faire décoller votre affaire s’il est capable de remplir sa mission avec brio.

Et en cas de recherche d’associé pour pallier un manque d’argent pour lancer votre projet, demandez-vous si cela en vaut vraiment la peine. Pourquoi ne pas emprunter à la banque ? Cela éviterait d’avoir à céder des parts, et vous garderiez votre indépendance.

Question 5 : Combien de temps faut-il attendre avant de s’associer ?

Vous avez trouvé votre futur associé ? Maintenant, il faut attendre le bon moment pour se lancer. Il convient d’attendre un certain laps de temps avant de proposer à une personne de s’associer avec vous. Une association trop hâtive se solde généralement par un changement de statut ou la faillite de l’entreprise.

Pour ne pas aller droit dans le mur, il est nécessaire de prendre le temps de se connaître. Pour cela, commencez par travailler ensemble, et surtout, échangez. L’objectif consiste à créer une relation de travail solide et basée sur la confiance. Dès le départ, définissez chacun vos ambitions pour votre projet ainsi que vos valeurs personnelles.

A lire aussi : Les outils indispensables pour piloter une entreprise

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.