Comment réduire son taux d’endettement à 33 % ?

Pour protéger les emprunteurs et les prêteurs, un indicateur important est pris en compte lors de l’instruction de toute demande de crédit bancaire. Il s’agit du taux d’endettement qui, en principe, ne doit pas dépasser les 35 % des revenus globaux du foyer ou de la personne endettée. Il arrive toutefois que des accidents de la vie mènent à un taux d’endettement supérieur à ce plafond. Nous vous expliquons dans cet article comment le faire baisser.

Concept de graphique de baisse des pourcentages
© istock

Qu’est-ce que le taux d’endettement et comment le calculer ?

Le taux d’endettement correspond au pourcentage des revenus de la personne ou du foyer qui est consacré aux charges fixes, c’est-à-dire à ce qui doit être impérativement payé de façon régulière chaque mois. C’est donc le pourcentage que représentent des dépenses comme les mensualités des crédits, le loyer et les charges.

Une fois ces dépenses déduites des revenus mensuels, le montant restant est appelé le “reste à vivre” qui sert aux dépenses courantes du foyer.

Le calcul du taux d’endettement d’une personne ou d’un foyer est donc assez simple. Pour le calculer, il suffit de diviser les charges mensuelles fixes par les revenus mensuels et de multiplier le résultat par 100 pour obtenir le taux d’endettement exprimé en pourcentage.

Ainsi, le taux d’endettement se calcule avec la formule suivante :

Charges mensuelles fixes / revenus mensuels) x 100.

Le taux d’endettement maximal revu à la hausse

Le taux d’endettement est un indicateur important pris en compte par les banques lorsqu’elles étudient des demandes de prêts bancaires. Il ne doit pas dépasser un certain seuil au-delà duquel la banque doit s’interdire d’accorder un prêt. Ce taux était auparavant de 33 %, mais il a été revu à la hausse au début de l’année 2021 et il est passé à 35 % conformément aux recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière ou HCSF.

A ne pas manquer :  Qu’est-ce que le nantissement ?

Le rachat de crédit : un moyen de baisser le taux d’endettement

Il se peut qu’une personne ou une famille accumule plusieurs crédits, comme un crédit immobilier, un crédit automobile, un crédit travaux et un crédit à la consommation. Dans ce cas, la somme des mensualités et des autres charges fixes peut facilement atteindre le plafond de 35 % des revenus mensuels totaux. Si, après avoir contracté ces prêts, la personne ou la famille connaît une perte de revenus, à cause du chômage, d’un changement de poste ou d’un accident, ce taux peut rapidement dépasser les 35 %, puisque les mensualités sont fixes, alors que les revenus ont baissé.

Dans cette situation, les personnes endettées peuvent avoir recours au rachat de crédit, aussi appelé regroupement de crédits. C’est une opération consistant à réunir, au sein d’un seul et même crédit, tous les crédits contractés par la personne ou la famille. Ce regroupement des crédits a pour conséquence d’étaler la durée du remboursement sur une période bien plus longue, ce qui permet de réduire le taux d’intérêt global et de réduire, par la même occasion, le montant de la mensualité à rembourser.

En faisant un rachat de crédit, la personne endettée diminue ses charges fixes mensuelles et augmente par conséquent son reste à vivre. Son taux d’endettement est alors diminué et il repasse sous la barre fatidique des 35 %.

En plus de ces avantages, le rachat de crédit simplifie la gestion des finances de la famille endettée en ne conservant qu’une mensualité. Les perspectives financières sur le moyen et le long terme sont aussi plus claires, car le rachat de crédit permet généralement d’avoir un taux d’intérêt et des mensualités fixes. Ceci permet à la personne endettée de calculer avec plus de précision et plus facilement son budget et d’anticiper sa situation financière future.

A ne pas manquer :  Racheter son crédit : les solutions possibles

Le rachat de crédit permet donc de baisser le taux d’endettement d’une personne endettée, de faciliter la gestion de ses finances. Elle comporte, en outre, l’avantage de permettre à son bénéficiaire de demander un nouveau prêt. Le taux d’endettement ayant baissé sous le plafond de 35 %, il est de nouveau éligible à des crédits. Ces derniers peuvent être utiles pour renflouer les finances de la famille ou d’avoir une trésorerie pour financer de nouveaux projets.

À lire aussi :