Rachat de crédits : une aide potentielle face à l’inflation ?

L’économie connaît, depuis près d’une année, un long et intense épisode inflationniste du fait duquel les prix à la consommation ont fortement augmenté. Toutes les familles sont touchées, et plus particulièrement celles qui sont déjà endettées. Ce recul du pouvoir d’achat empêche beaucoup de familles de rembourser leurs dettes et d’avoir un reste à vivre suffisant. D’autres sont freinées dans leurs projets immobiliers, de rénovation ou d’autres achats. Dans cette situation, le rachat de crédits peut être une solution pratique qui donne une marge de manœuvre confortable aux familles et personnes endettées.

Concept d’économie d’argent Homme avec calculatrice à la main derrière piles de pièces
© istock

Rachat de crédits : comment ça marche ?

Si une personne a accumulé plusieurs emprunts bancaires comme un prêt immobilier, un crédit automobile et un prêt personnel, sa capacité d’endettement peut être réduite à zéro et son reste à vivre peut, quant à lui, être très modeste. Dans ce cas, il est possible de solliciter un rachat de crédits auprès d’une banque ou d’un établissement de crédit. L'opération consiste à regrouper tous les crédits ou une partie d’entre eux au sein d’un seul et unique crédit. Les conséquences sont alors la fusion de toutes les mensualités en une seule et unique, dont le montant est généralement inférieur à la somme totale payée chaque mois par l’intéressé. Le taux d’intérêt est alors fixe et est généralement inférieur aux taux d’intérêt des crédits regroupés. Quant à la durée du remboursement, elle est étalée sur une plus longue période.

À noter : Tous les prêts peuvent être inclus dans le regroupement de crédits, qu’il s’agisse d’un prêt immobilier, d’un prêt travaux, d’un crédit affecté ou d’un prêt personnel non affecté. Même les dettes personnelles et familiales peuvent y être incluses.

A ne pas manquer :  Crédit à la consommation : que faire en cas de difficultés de remboursement ?

Une opportunité face à l’inflation

Face à l’inflation et à l’endettement, le rachat de crédits peut apporter une amélioration non négligeable à la situation financière des foyers.

Il permet de regagner du pouvoir d’achat

Comme expliqué plus haut, grâce au rachat de crédits, la personne ou la famille endettée voit ses charges fixes diminuées de façon non négligeable. Le reste à vivre, c’est-à-dire ce qui reste des revenus mensuels après déduction des charges fixes, est, quant à lui, plus élevé. Grâce au rachat de crédits, les personnes endettées retrouvent donc un certain niveau de vie et profitent d’un pouvoir d’achat amélioré. C’est un premier avantage non négligeable en période d’inflation.

Il permet de financer de nouveaux projets

En plus de retrouver du pouvoir d’achat, les personnes endettées ayant recours au regroupement de crédit voient leur taux d’endettement baissé, c’est une conséquence automatique de la baisse des charges fixes. Ce taux d’endettement qui pouvait être supérieur à 35 % avant le rachat est alors inférieur à ce plafond. Ainsi, il devient de nouveau possible pour la personne ou la famille endettée de contracter un prêt. Les besoins de financements sont, en effet, nombreux et variés et beaucoup de personnes peuvent être bloqués par l’endettement ou la perte du pouvoir d’achat.

Le rachat de crédits est par conséquent l’occasion de réaliser de nouveaux projets qui peuvent améliorer le confort du foyer ou même augmenter ses revenus. C’est notamment le cas lorsqu’il s’agit d’acquérir un véhicule pour étendre le domaine de recherche d’emploi d’un des membres du foyer par exemple. Ce nouveau prêt peut aussi servir à financer des études ou une formation professionnelle qui débouche sur un nouveau poste de travail plus rémunérateur.

A ne pas manquer :  Rachat de crédit locataire : qu'est-ce que c'est et comment faire ?

Dans tous les cas, le rachat de crédits permet d’alléger la charge financière qui pèse sur les personnes endettées et leur donne l’opportunité de lancer de nouveaux projets. Il est d’ailleurs fréquent que les personnes sollicitant un rachat de crédits sollicitent, en même temps, un nouveau crédit. Ce dernier est généralement accordé tant que la nouvelle situation du concerné qui découle du rachat lui permette de s’endetter de nouveau.

À lire aussi :