Comment devenir cascadeur ?

Le cascadeur double l’acteur de cinéma dans des scènes risquées. Quelles études faut-il faire pour devenir cascadeur ? Quel est le salaire de ce spécialiste ? Quelles sont ses missions ? Quelles compétences faut-il pour exercer cette profession ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier cascadeur.

deux cascadeurs s'entrainent sur un toit
© istock

Qu’est-ce qu’un cascadeur ?

Depuis les débuts du cinéma, il a fallu des cascadeurs pour doubler les acteurs qui n’étaient peut être pas capables de réaliser certaines actions spectaculaires. Depuis, de nombreux contrats interdisent aux acteurs de prendre le moindre risque et le cascadeur est devenu un maillon indispensable de l’industrie cinématographique. Cet acteur de remplacement doit avoir une certaine ressemblance avec l’acteur qu’il double. Il faut surtout qu’il ait des compétences particulières : il sait simuler des combats, piloter des engins, monter un cheval, escalader des surfaces à haute altitude, etc. c’est avant tout un acrobate, capable de s’adapter à de très nombreuses situations sans prendre de risque. Les cascadeurs modernes ont acquis une technique incomparable qui leur permet de réaliser des prouesses. Pourtant, nul ne connait leur visage !

Pour que le cascadeur soit capable de réaliser une cascade, il faut qu’il la prépare. Ce travail préparatoire comporte un travail créatif, un travail technique, de la chorégraphie, des répétitions, etc. Avant de tourner une scène, celle-ci est préparée de façon millimétrée.

Le cascadeur travaille également en étroite collaboration avec le costumier et le maquilleur afin de ressembler au plus à l’acteur qu’il remplace.

Ce professionnel est aussi garant de la bonne installation du matériel et il veille à ce que tout soit en place. Il sécurise les lieux et évalue les risques avec précision.

Quel est le salaire d’un cascadeur ?

Un cascadeur est un intermittent du spectacle payé au cachet. Celui-ci varie entre 400 € et 600 € brut par jour. Un coordinateur de cascade pourra percevoir de 800 € à 1 200 € brut par jour.

Comment devenir cascadeur ?

Se former au métier de cascadeur (formation initiale)

Il existe plusieurs organismes qui forment au métier de cascadeur à partir de 16 ans. On peut citer « Action Training Productions » qui propose un master de cascadeur professionnel. Ce diplôme de niveau bac +5 est reconnu partout en Europe. Il est bénéfique de se former et de se spécialiser dans différentes disciplines. Qu’il s’agisse d’équitation, de pilotage, de préparation automobile, d’escrime ou d’art martial : tout est bon pour augmenter ses compétences. De nombreux cascadeurs suivent également des cours d’art dramatique puisque ce professionnel reste avant tout un acteur.

Se reconvertir pour devenir cascadeur (formation continue)

Un intermittent du spectacle pourra bénéficier de formations financées par l’AFDAS.

Débouchés et évolutions de carrière

Le cascadeur est essentiellement employé au cinéma, mais il peut également intervenir au théâtre, à la télévision, dans des publicités, pour des jeux vidéos ou dans des parcs d’attractions. Il peut même lui arriver de participer à la reconstitution d’un accident sur demande de la justice.

Un cascadeur spécialisé peut monter une équipe dédiée à un certain type d’exercice (combat, accident, etc.). Avec l’expérience, il pourra devenir directeur de cascades (stunt-coordinateur) ou même conseiller technique.

Depuis quelques années, les cascadeurs sont amenés à filmer certaines scènes, ce qui rend ces dernières encore plus spectaculaires.

Les progrès de l’informatique et des images de synthèse ouvrent de nouvelles perspectives et permettent une plus grande maîtrise des risques.

Pourquoi devenir cascadeur : avantages et inconvénients

Le cascadeur a l’avantage de faire un métier où la routine n’existe pas. C’est une profession créative, amusante, bien que sérieuse et qui permet de rencontrer beaucoup de monde. Sans oublier qu’il est particulièrement gratifiant de savoir que l’on a participé au tournage de telle scène particulièrement spectaculaire.

En revanche, c’est un métier qui comporte des risques même si ceux-ci sont maîtrisés. Il faut aussi accepter de rester dans l’ombre. Enfin, l’intermittence est plutôt précaire, mais en même temps c’est une chance pour les artistes français de bénéficier de ce statut que le monde entier nous envie.

Les compétences et qualités requises pour le métier de cascadeur

Au-delà des qualifications particulières qu’il doit avoir développées, le cascadeur doit être dans une condition physique excellente. Rigoureux, attentif, il sait repérer les moindres dangers et respecte les consignes de sécurité à la lettre. Il doit aussi savoir jouer avec la caméra, sans prendre la place de l’acteur ! Ce professionnel est capable de travailler en équipe et de s’adapter à des environnements changeants.

L’état du recrutement dans le secteur

Le cascadeur est employé sous le régime des intermittents du spectacle. De nombreuses productions font appel à ce professionnel qui devient de plus en plus incontournable. Avec un diplôme en poche et une bonne expérience, il est possible de se créer une place au soleil !

À lire aussi :