Comment devenir intégrateur ?

Les métiers du numérique et de l’informatique ont le vent en poupe et vous souhaitez vous orienter vers ce domaine d’activité ? Nous vous proposons de découvrir l’activité d’intégrateur web. Mais quelles études faut-il faire pour devenir intégrateur ? Quel salaire peut-on espérer ? Quelles sont les missions exactes de ce professionnel ? Découvrez-le dans cette fiche métier intégrateur !

Groupe de personne travaillant sur des ordinateurs
© istock

Qu’est-ce qu’un intégrateur ?

Les missions de l’intégrateur

L’intégrateur web est la personne qui transforme les données brutes constituant la maquette d’un site en code informatique. On lui fournit du contenu sous forme de texte, d’images, de vidéos ou de fichiers sons et il intègre ces données sur un site. Il doit rendre tout cela fluide, accessible et ergonomique. Il a également en charge une partie de la responsabilité de la qualité du référencement du site sur les différents moteurs de recherche au premier rang duquel se situe Google. On l’appelle aussi développeur intégrateur web ou encore intégrateur html css.

Il travaille en étroite collaboration avec le chef de projet, le développeur et les différents créatifs. C’est lui qui garantit le résultat final et réalise la mise en forme de la maquette du projet en respectant la vision du client ou du donneur d’ordre.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Autonome, rigoureux et organisé, l’intégrateur web est efficace et réactif. Ce professionnel s’adapte au changement et n’apprécie guère la routine. Il a tout intérêt à être proactif et à s’adapter à un milieu en constante évolution. Enfin, l’intégrateur travaille en équipe et fait partie d’une chaîne : il doit avoir un bon sens du relationnel et comprendre les enjeux du projet sur lequel il travaille.

Le métier d’intégrateur web demande de posséder des connaissances approfondies en programmation. Il est important de maîtriser les langages informatiques les plus courants : html, css, java script… Il doit également connaître les CMS les plus habituels, notamment WordPress et maîtriser les ressorts du SEO. Pour être en mesure d’échanger facilement des informations avec ses collaborateurs, l’intégrateur a tout intérêt à avoir des notions en graphisme et en webdesign.

Comment devenir intégrateur ? Études et formations

Où se former pour le métier d’intégrateur ?

Les écoles web, écoles informatiques et écoles d’ingénieur en informatique permettent de se former au métier d’intégrateur web.

Les diplômes nécessaires

Après avoir suivi un cursus dans l’une de ces écoles, vous obtiendrez un diplôme de niveau Bac +2, Bac +3 ou Bac +5.

Les diplômes recherchés sont les suivants :

  • DUT informatique
  • Master création de site web
  • BTS service informatique
  • Licence pro activités et techniques de communication

Quel est le salaire d’un intégrateur ?

En début de carrière, le développeur peut espérer un salaire allant de 22 000 € brut à 25 000 € brut. Avec l’expérience, celui-ci pourra atteindre un montant allant de 30 000 € brut à 35 000 € brut. C’est l’expérience qui permet à ce professionnel de négocier une hausse de salaire. On considère que le salaire médian de l’intégrateur se situe aux alentours de 2 500 € brut mensuels. L’intégrateur salarié d’une entreprise ou d’un grand groupe bénéficiera d’avantages salariaux : prime d’intéressement et de participation, CE, mutuelle, etc.

Les différents statuts de l’intégrateur

L’intégrateur peut être salarié ou indépendant. La rémunération du freelance dépend de son carnet d’adresses, des missions qui lui sont confiées et du tarif qu’il négocie. Le salarié peut travailler chez un annonceur et dépend de la DSI (direction des systèmes d’information). Il peut également travailler en SSII (Société de service et d’ingénierie en informatique) et s’occuper de plusieurs comptes.

Débouchés et évolutions de carrière

Les langages informatiques évoluent sans cesse et les supports également. Dans ces conditions, il est certain que le métier d’intégrateur est voué à évoluer progressivement. L’expérience et la connaissance de l’environnement numérique donnent à l’intégrateur la possibilité de s’orienter vers le poste de développeur web, de webmaster ou de chef de projet. Il pourra éventuellement se diriger vers les métiers de l’architecture informatique ou de responsable du système d’information en fonction des connaissances qu’il aura acquises.

Pourquoi devenir intégrateur : avantages et inconvénients

Le secteur du numérique est en plein essor, les entreprises recrutent et les clients ne manquent pas. Le métier d’intégrateur est évolutif et ce professionnel ne connait pas la routine. Enfin, c’est une profession qui épanouira les individus qui aiment travailler en équipe.

En revanche, les deadlines peuvent être assez serrées et il faut être parfois capable de travailler dans l’urgence en résistant au stress.

L’état du recrutement dans le secteur

Les secteurs du numérique et de l’informatique sont particulièrement dynamiques. Si vous êtes qualifié, vous n’aurez aucun mal à trouver un emploi en CDI ou des missions en tant qu’indépendant.