Comment préparer une levée de fonds ?

Lever des fonds se prépare si vous voulez avoir des chances d’obtenir la somme voulue. Les investisseurs  ayant l’embarras du choix quant aux projets proposés, il est préférable de mettre toutes les chances de son côté pour les convaincre. Ne perdez pas de vue l’objectif principal des investisseurs : faire une plus-value. Voici comment vous préparer au mieux !

Préparer Une Levée De Fonds
© istock

Êtes-vous éligible à la levée de fonds ?

Cette opération peut être envisagée si l’entreprise :

  • A un projet ambitieux pour démarrer son activité ou se développer.
  • A besoin de financement extérieur pour parvenir aux résultats escomptés.

Il faut tout d’abord savoir que les projets innovants en matière de nouvelles technologies sont les plus prisés.

La levée de fond doit être faite au bon moment. Évitez de vous précipiter. La recherche de capitaux doit être réellement justifiée. Il faut savoir que comme le financement recherché est le plus souvent conséquent, il est difficile de l’envisager sous une autre forme.

Les fonds apportés par les investisseurs peuvent par exemple servir à :

  • Participer à la rémunération du dirigeant jusqu’au moment où le chiffre d’affaires sera suffisant.
  • Payer les dépenses dues pour le développement commercial.
  • Régler les dépenses liées à la recherche et au développement.
  • Investir dans de nouveaux moyens pour accélérer la croissance de l’entreprise.
  • Recruter des collaborateurs.

Il est nécessaire également de bien expliquer les conséquences d’une levée de fonds aux associés historiques. L’entrée de nouveaux investisseurs au capital se prépare, puisqu’ils vont ensuite jouer un rôle dans certains organes de votre entreprise.

Valoriser les caractéristiques de votre demande

Fixer l’objectif :

Vous devez commencer par fixer le montant du financement que vous recherchez. Il faut rester le plus clair possible si vous voulez convaincre vos futurs investisseurs. Le plan d’investissement du business plan que vous réalisez vous permet d’annoncer un chiffre précis.

A ne pas manquer :  Faire représenter son entreprise en Suisse : l'intérêt de choisir une société fiduciaire

Valoriser l’objectif ou le projet :

Il faut à tout prix que vous soyez capable de mettre en avant les arguments pertinents, permettant de convaincre et d’expliquer quels sont vos objectifs précis. Ce travail est complexe, mais c’est une partie à ne pas négliger pour trouver vos futurs investisseurs. Vous ne devez pas trop en faire non plus, restez objectif et juste, n’oubliez pas que les investisseurs ont l’habitude et maitrisent parfaitement le sujet. Il faut prouver que votre projet doit fonctionner.

Il faut être capable de déterminer la valeur potentielle de l’entreprise dans le futur. Pour cela il faut se baser sur des hypothèses de business et vérifier ensuite que cela est compatible avec les autres éléments : spécifiquement, le montant de la levée de fonds et le pourcentage de participation que vous voulez accorder en échange.

Déterminer les conditions dans lesquelles entrent les nouveaux associés

Forcément si vous réalisez une levée de fonds, cela suppose que de nouveaux associés rentrent au capital social de votre entreprise, par le biais de la prise de participation. Il faut donc consulter vos associés afin de vous mettre d’accord sur les conditions que vous êtes prêts à accepter. Cela concerne notamment :

  • La part maximale de participation que vous êtes prêts à laisser aux investisseurs. Ces derniers ont normalement vocation à rester minoritaires dans ce cadre.
  • La place des investisseurs dans les prises de décisions et la gouvernance de votre entreprise : c’est-à-dire notamment leurs pouvoirs et leurs droits.

Si la levée de fonds est réalisée uniquement avec vos investisseurs historiques, le problème ne se pose pas.

A ne pas manquer :  Pourquoi et comment mettre une entreprise en sommeil ?

La présentation de votre projet

Pour que les investisseurs soient motivés pour investir dans votre projet, il faut savoir le valoriser avec notamment le business plan, précis et complet. Les enjeux, le potentiel, les risques et les objectifs sont examinés avec soin.

Ensuite, ils vont se baser sur l’équipe qui va mettre en œuvre le projet et ses motivations. C’est un point essentiel et ils jugent les compétences et l’homogénéité de cette dernière.

Le pitch :

Il doit être clair, concis et bien structuré, il faut synthétiser les éléments essentiels. N’oubliez pas les chiffres clés et les objectifs.

À lire aussi :